Géoréférencement d’un ouvrage

La règlementation du DT/DICT (Demande de Travaux / Demande d’Intention de Commencement de Travaux) exige depuis le 1er Juillet 2012 de géoréférencer tous les réseaux neufs. Pourquoi ? Et surtout comment faire ?

 

Dans un objectif d’améliorer la sécurité lors de travaux à proximité des réseaux enterrés, la règlementation DT/DICT en vigueur depuis le 1er juillet 2012 a établi de nouvelles règles en matière de réalisation de travaux et de précision de la cartographie.

Ainsi les entreprises de travaux s’adressent désormais auprès d’un guichet unique afin d’obtenir l’ensemble des informations et plans des réseaux présents dans l’emprise prévue des travaux.

Les plans fournis possèdent chacun une classe de précision A, B ou C. Un plan de classe A est précis à 40cm près (50cm s’il s’agit d’un réseau flexible), un plan de classe B est précis à 1,5m près et un plan de classe C est précis à plus de 1,5m.

Depuis le 1er  juillet 2012, tous les réseaux neufs, toutes applications confondues (eau, gaz, télécom, etc…) doivent être cartographiés avec une classe de précision A. On parle alors de géoréférencement du réseau. Une méthode consiste à placer le réseau dans un référentiel connu de type GPS.

Elle nécessite très souvent l’appel à un géomètre afin de positionner le réseau en X, Y et Z. La règlementation demande à positionner la génératrice supérieure du réseau.

L’inconvénient majeur de cette méthode est qu’il faut laisser la fouille ouverte tant que le géomètre n’a pas effectué son intervention. La disponibilité du géomètre n’est pas toujours compatible avec les contraintes de fermeture des tranchées (passage sur route, etc…).

Georéférencement-dun-ouvrage-Intervention-dun-géomètre

Un nouveau procédé innovant permet de s’affranchir de cette contrainte extrêmement forte. Des marqueurs RFID (ELIOT), positionnés sur la génératrice supérieure du réseau, permettent de repositionner très facilement le réseau en classe A en surface, une fois la fouille fermée. Il est ensuite aisé pour le géomètre de mesurer les points marqués en surface et établir une cartographie extrêmement précise.

Le géomètre peut ainsi géoréférencer le réseau fouille fermée. Cela assouplit très nettement les contraintes de chantier et permet de réaliser des économies substantielles.

MPS

Share Button

Submit a Comment