Détection de fuite – la corrélation acoustique

Blog-RYB_Billet12_Technique_Recherche-de-fuite-correlation-acoustique_03-04-15

Les réseaux polyéthylène sont réputés 100% étanche. L’expérience depuis plus de 40 ans dans le domaine de la distribution du gaz permet de le prouver. Cependant dans le domaine de l’eau l’utilisation de raccords mécaniques sur les réseaux polyéthylène peuvent aboutir à des risques de fuite. Comment les détecter ?

Plusieurs techniques permettent de rechercher les fuites sur un réseau. Nous allons nous attacher ici à la corrélation acoustique.

Principe :

Une fuite sur un réseau génère une onde acoustique qui se propage à une vitesse spécifique et constante dans le matériau de la conduite.

L’amplitude de l’onde acoustique s’atténue en se propageant, jusqu’à ne plus être distinguable du bruit de fond.

La corrélation consiste à positionner 2 capteurs sur des points d’accès du réseau (si possible de part et d’autre de la fuite) et à chercher les similitudes entre les bruits qu’ils enregistrent.

Lorsqu’un bruit de fuite est identifié, il est possible de calculer sa position, connaissant :

–       la distance entre les deux capteurs,

–       la vitesse de propagation du bruit dans le matériau ou dans l’eau,

–       le décalage temporel à l’enregistrement par les 2 capteurs du bruit généré parj la fuite (perçu atténué et retardé pour le capteur situé le plus loin de la fuite).

Mise en œuvre :

La corrélation acoustique se pratique à l’aide de :

–       capteurs mobiles, lorsqu’une fuite a été pré-localisée sur un tronçon,

–       capteurs à poste fixe, installés pour réaliser une surveillance quotidienne du réseau.

Le choix du capteur (accéléromètre ou hydrophone) se fait principalement en fonction :

–       du matériau des conduites du réseau, l’hydrophone est préféré pour les matériaux plastiques.

–       des bouches à clés ou des prises en charge suffisamment rapprochées pour installer les capteurs pour réaliser la corrélation.

Le relevé des capteurs peut se faire par liaison radio, GSM, wifi ou filaire.

La mesure est réalisée lorsque le niveau sonore ambiant et les consommations sur le réseau sont les plus faibles possibles pour éviter les erreurs de corrélation.

Cette opération doit être préparée à l’aide d’un plan détaillé du réseau sur lequel figurent les équipements (vannes et prises en charge sur lesquelles pourront être placés les capteurs) et les matériaux des conduites.

La corrélation nécessite une bonne connaissance de la méthode afin de procéder à un réglage fin du corrélateur (bandes de fréquences, vitesse de propagation du son, distance entre capteurs, milieu de propagation). Pour une bonne efficacité, il est important de bien connaître les paramètres de la corrélation (distance entre les capteurs, matériau, etc.) et d’avoir une bonne synchronisation temporelle entre les 2 capteurs (inférieure à la milliseconde).

Source : Astee

Share Button

Submit a Comment